Le collectionneur ?

Funky admins : Wonder B, funkiness

bfli

Le collectionneur ?

Message par bfli » 18 déc. 2011 11:17

Je profite de cette section pour lancer un petit topic sur la collection de disque et le collectionneur.

En fait, cela fait longtemps que je m’interroge sur le concept de collectionneur de disque, sur ce qu'il sous entend, sur son but, son intérêt. Je n'ai jamais réellement trouvé d'articles sur ce sujet. Hormis des choses imbuvables sur la collection en général, mais qui virent vite à la démonstration scientifique et qui utilisent bien trop le lexique de la sociologie.

J'ai une "collection" de disques d'environ 2000 pièces (1600 vinyles et le reste en CD...). Ce qui peut paraître banal sur un forum comme celui-ci et lorsqu'on passe une grosse partie de son temps libre à s'informer et à chercher des disques, mais qui peut paraître surprenant lorsqu'on en discute avec des gens "normaux" qui ne sont pas dans ce délire.

J'ai visionné récemment vynilmania (le docu d'Arte), et bien que j'ai eu l'habitude de lire sur les quantités astronomiques de disques que certaines personnes connues ou moins possédaient (100 000 DJ Muro, idem il me semble pour Biz Markie... ou 20 000 pour Wonder B), ça m' a fait halluciner que le Français présenté possède 160 000 vinyles (si il en perd 40 000 et qu'il lui en reste trois fois plus, on est d'accord que ça fait 160 000).

Je m'interroge donc sur l’intérêt d'en avoir autant. Sachant que ce n'est matériellement pas possible de les écouter. J'ai déjà du mal avec mes 2000 à tous bien les connaître .

Donc plusieurs questions. Qu'est-ce qu'une collection ? Doit-elle être exhaustive et est-elle figée ?

Quel en est l’intérêt principal ?

Pourquoi vouloir posséder ? Est-ce que la notion de possession à outrance ne l'emporte pas sur le but initial d'écouter de la musique ?

La collection de disques ne rentre-t-elle pas dans les logiques consuméristes modernes ?

Voilà, voilà des questions il y en aurait encore beaucoup d'autres mais c'est déjà pas mal et sans répondre question par question, je pense que vous êtes capables de répondre dans la globalité sur votre rapport aux disques. Cela m’aidera certainement à comprendre mon propre rapport à la chose.

PS: Je sais que tout ceci est un vaste sujet mais il me semble très important.



Avatar du membre
funkiness
Site Admin

Le collectionneur?

Message par funkiness » 18 déc. 2011 12:30

excellent sujet, personnellement je peux répondre question par question

je reviendrai ;)
funkiness brings you funk and happiness

Avatar du membre
Wonder B

Le collectionneur?

Message par Wonder B » 18 déc. 2011 17:14

Personnellement, et paradoxalement je ne me considère pas comme un collectionneur...
Pour moi ce mot a une connotation péjorative parce qu'il me fait penser à un collectionneur de timbres (je respecte tous les goûts) et pour moi çà veut dire un accumulateur qui range et classe ce qu'il 'collectionne' sans vraiment en profiter. Autant les disques sont rangés, autant il m'est indispensable de les sortir pourqu'il prennent l'air le plus souvent possible.
Alors oui, la question qui revient le + souvent c'est : "Mais tu ne peux pas tous les écouter"... Si je le peux!!! Mais évidemment certains attendent sûrement depuis des années que je les sortent de leur pochette...
Çà c'est évident.
Mais c'est la raison pour laquelle je m'efforce le plus souvent possible, de fermer les yeux et d'extraire des disques sans les choisir (et ce surtout dans les rangées les plus basses comme dans celles les plus hautes, forcément plus difficiles à atteindre).
D'autre part je ne suis pas un 'complétiste', c'est à dire quelqu'un qui va acheter tout d'un artiste et qui n'aura de cesse de chercher des pressages de toutes origines des mêmes disques. J'ai un pote dans mon boulot qui ne 'collectionne' 'QUE' (!) Elvis Presley et il y a belle lurette qu'il a toutes les chansons enregistrées par le brun gominé. Çà ne l'empêche pas d'être à l'affût de na nouvelle compile, remix, pressage exotique (et j'en passe) de son idole.
En ce qui me concerne il faut que le disque me plaise ou en tout cas une partie de celui-ci. Les goûts évoluant avec l'âge, les miens se sont élargis au contact de mes amis ce qui m'a conduit à cette 'boulimie' contrôlée car je m'efforce de rester raisonnable (si on peut employer ce terme LOL) et de ne pas acheter à n'importe quel prix.
Au contraire un des plaisirs de cette chasse (et le terme est bien choisi) c'est la recherche permanente, la traque (le mot n'est pas trop fort non plus) partout (boutiques, nets, potes) de ces fameuses références qui encombrent encore des pages et des pages de want lists...
Quand on trouve une galette longtemps espérée, on a un coup d'adrénaline, une satisfaction brève mais intense. Je ne sais pas comment expliquer ce sentiment. Peut-être une endorphine qui comme pour les grands sportifs provoque une senstion de bien être total.
Alors le soufflé retombe plus ou moins rapidement même si on garde cette satisfaction en soi chaque fois qu'on fait tourner le disque, mais la traque continue pour les autres microsillons.
C'est pour celà qu'une collection ne peut pas être figée. Ça voudrait dire que l'on possède tout et c'est impossible. Totalement impossible.
Ensuite les gens dont tu parles bfli, comme celui qu'on voit dans le reportage d'Arte, j'ai plus de mal à les comprendre. Là clairement il ne s'agit pas de disques achetés pour les écouter (en tout cas certainement pas tous) et çà ressemble plus à de l'accumulation maladive, tout dans tous les genres, stockés dans des conditions épouvantables, aucun moyen de s'y repérer, bref un cauchemar pour pas mal d'entre nous ici je pense, une accumulation sans même de thème, de genres musicaux définis...
Nos motivations sont principalement la passion indéfectible qu'on voue à la musique contenue dans le support que l'on a choisi.
Après chacun explique çà selon son coeur ou son ressenti. Si cette musique te prends aux tripes, alors tu veux pouvoir l'écouter comme il te plaît quand bon te semble et tu te mets à accumuler peut-être plus que de raison.
Mais après tout c'est ce grain de folie qui nous fait avancer dans la vie, en dehors de notre taf.
Sworn to fun
Loyal to none

Nico k

Le collectionneur?

Message par Nico k » 18 déc. 2011 18:11

Personnellement je dois posséder un peu plus de 2000 CD et DVD musicaux. Délibérément je ne cherche pas à tout connaitre ou tout posséder, ça serait la ruine assurée et puis dès les 1000 disques je me rendu compte que tous les écouter régulièrement n'était juste pas possible. Car entre un boulot prenant, une famille à laquelle consacrer du temps et un budget à respecter, il faut raison garder.
Disons que j'en ai tiré une approche toute personnelle, je considère ma "pièce à musique" comme une cave à vin, les bons crus y entrent gentiment, les uns après les autres, et je les découvre petit à petit. Chaque ouverture d'une bouteille, euh d'un disque, est un moment de dégustation. Et comme pour un bon vin, le plaisir de découvrir une petite perle longtemps gardée en cave avec toute son histoire et ses promesses est purement jubilatoire. Bien sûr de temps à autre le présumé bon vin se révèle piquette, mais cela donne d'autant plus de valeur aux autres disques...

Avatar du membre
Jean

Le collectionneur?

Message par Jean » 18 déc. 2011 18:31

bfli a écrit :
Est-ce que la notion de possession à outrance ne l'emporte pas sur le but initial d'écouter de la musique ?
Je pense que oui en un sens. Comme a dit WB, il y a un plaisir bref, quand on attrape un disque longtemps désiré, ou quand on fait une bonne affaire impromptue, qui est presque supérieure à celui de l'écoute (en tout cas de la 2e, 3e, etc. écoute). C'est la fin de la chasse, et aussitôt une autre commence. Je pense que c'est ça qui pousse les types comme Chris (le collectionneur de vinylmania), et pour moi il n'est pas blâmable. C'est une sorte de drogue.
En revanche, pour moi on ne trouve pas du tout ce plaisir avec la VPC, du moins il est beaucoup plus abstrait.

Avatar du membre
Phil

Le collectionneur?

Message par Phil » 18 déc. 2011 19:09

Tes questions sont pertinentes bfli, et je vais essayer d'y répondre simplement. ;)

Qu'est-ce qu'une collection ? Doit-elle être exhaustive et est-elle figée ?

Je dirais qu'une collection c'est un grand nombre de choses, quelles qu'elles soient : ca peut être des timbres, des étiquettes de camembert, ou bien, pour la plupart d'entre nous, des disques ! :lol:

Comme l'a dit Wonder une collection ne peut pas être exhaustive, et heureusement ! Donc elle évolue sans cesse. "Il n'y a pas de chemin vers le bonheur, le bonheur est le chemin" (Lao Tseu) :cool: ;)

Quel en est l’intérêt principal ?

Pour les timbres, à part les regarder, je trouve ça limité. Mais pour les disques on peut les toucher, les sentir, et surtout les écouter, ce qui est le plus important.

Pourquoi vouloir posséder ? Est-ce que la notion de possession à outrance ne l'emporte pas sur le but initial d'écouter de la musique ?

Non je ne crois pas. On achète des disques d'abord pour les écouter.

La collection de disques ne rentre-t-elle pas dans les logiques consuméristes modernes ?

Là je me sens pas les compétences pour répondre. Joker. ;)
It's what's in the grooves that count

Avatar du membre
Wonder B

Le collectionneur?

Message par Wonder B » 19 déc. 2011 08:40

Perso je ne pense pas que la 'collectionnite' rentre dans dans les logiques consuméristes modernes pour la simple et bonne raison que c'est une démarche individuelle qui a toujours existé. Marché ou pas marché quand on voit le nombre de passionnés dans tous les endroits où ils peuvent satisfaire leurs intérêts divers, il n'est pas besoin de dépenser des sommes astronomiques pour se faire plaisir et quand comme Audiard le dit dans une de ses réplisques cultes, "le prix s'oublie la qualité reste". Prix subjectif puisque c'est l'appréciation de l'acheteur/collectionneur qui finit par donner la cote au produit.
Et puis si on en reste au disque, les prix qui peuvent parfois effaroucher ne sont rien comparés à certains domaines comme la peinture ou pour parler d'un autre sujet que je connais bien, l'art africain.
La dernière vente chez Sotheby's il y a une paire de semaines a affiché des résultats records et des prix qui pour moi frôlent le ridicule. Pas un objet en dessous de €50 000 et un masque d'une ethnie Congolaise (pas particulièrement esthétique qui plus est) à plus de €400 000...
Alors évidemment le disque le plus cher répertorié en soul (le fameux Frank Wilson 'Do I Love You') avec ses malheureux £27 000 fait un peu anémique!! :lol: :lol: :lol:
Mais la valeur marchande n'a pas de rapport avec le plaisir que retire celui qui vient de découvrir son trésor. Une étiquette de boîte de camembert, une capsule de bouteille de champagne à €1 font aussi bien l'affaire que les millions dépensés autre part.
Sworn to fun
Loyal to none

Avatar du membre
Phil

Le collectionneur?

Message par Phil » 19 déc. 2011 11:21

Merci d'avoir répondu Wonder, j'aurais pas mieux dit ! ;)

Ca serait bien aussi d'avoir les réponses des autres funkologues aux questions de bfli :

Qu'est-ce qu'une collection ? Doit-elle être exhaustive et est-elle figée ?

Quel en est l’intérêt principal ?

Pourquoi vouloir posséder ? Est-ce que la notion de possession à outrance ne l'emporte pas sur le but initial d'écouter de la musique ?

La collection de disques ne rentre-t-elle pas dans les logiques consuméristes modernes ?
It's what's in the grooves that count

Avatar du membre
Wonder B

Le collectionneur?

Message par Wonder B » 19 déc. 2011 12:29

L'intérêt principal c'est de pouvoir écouter la musique que l'on désire à n'importe quel moment et avec la qualité que l'on préfère (LP ou CD c'est selon).
Donc si on ne l'a pas on ne peut pas l'écouter (lapalissade du collectionneur!)

Après il est clair que tous les morceaux des disques que l'on possède ne sont pas tous à notre goût. Des fois il n'y a qu'un seul morceau de bien sur un LP, mais pourquoi s'en priver si c'est un truc qui te fais vraiment vibrer.

Figé... Même si on a des passages où l'on achète moins, la passion reste et tôt ou tard on reprend son bâton de pélerin pour aller chercher dans les endroits les plus improbables la galette convoitée.

Et quand je vois mon maître Gilles, malgré la collection invraisemblable qu'il possède, déclarer qu'il lui manque la moitié de ce qu'il aimerait avoir, on peut aussi comprendre que la quête est sans limite et c'est tant mieux!
Sworn to fun
Loyal to none

Avatar du membre
bluesy

Le collectionneur?

Message par bluesy » 19 déc. 2011 15:22

Phil a écrit :Ca serait bien aussi d'avoir les réponses des autres funkologues aux questions de bfli : [/b]

Qu'est-ce qu'une collection ? Doit-elle être exhaustive et est-elle figée ?
A partir de combien peut-on parler de collection ?
Rien ne doit jamais être figé dans la vie, donc certainement pas les choix musicaux, les choix des supports (vinyles, cd, 45t, mp3, etc.)...


Quel en est l’intérêt principal ?
La jouissance auditive qui va en découler mais aussi la jouissance que procure la "possession" de l'objet des convoitises. Et le plaisir est proportionnel à l'intensité du désir d'acquisition, la rareté de la pièce sublime cette acquisition d'autant plus quand on arrive à l'obtenir à un prix très raisonnable.


Pourquoi vouloir posséder ? Est-ce que la notion de possession à outrance ne l'emporte pas sur le but initial d'écouter de la musique ?
Posséder, c'est un terme que j'aime quand il s'applique aux objets et non aux êtres humains : c'est ma réponse.
Quand bien même la possession l'emporterait sur le but initial qu'est l'écoute de la musique, peu importe, le but est la satisfaction qu'en tire l'acheteur : je suis pour la satisfaction, le plaisir que l'on éprouve, cela peut être le plaisir d'acquérir, d'écouter, de posséder en nombre... ou tout cela à la fois : chacun ayant ses limites, repères, raisons d'acheter/"d'accumuler".


La collection de disques ne rentre-t-elle pas dans les logiques consuméristes modernes ?
Je ne pense pas : ce n'est pas un achat de matériel, produit dernier cri destiné à partir à la poubelle pour être immédiatement remplacé par un autre. L'objet est conservé soigneusement (en général) et le but est de le garder jusqu'à son dernier souffle, voir au-delà : oui la question ultime est à qui destiner ces merveilles (terme explicite uniquement pour les amoureux de l'objet collectionné quel qu'il soit).
"Music Makes You Move" : Funkhouse Express (1974) so... "HIT THAT ONE!" : JB
"They Call Us Wild But We Got Soul" : Wild Magnolias (1975)

Avatar du membre
RN1814

Le collectionneur ?

Message par RN1814 » 19 déc. 2011 19:13

Qu'est-ce qu'une collection ?

Vaste question ... pour ma part j'ai 2 collections :

La 1ère : la "collection" qui nous réunit tous ici à savoir la musique funk/soul à travers différents supports : vynils, K7, CD, minidisc, DVD, blu-ray, VHS, laserdiscs, livres (je crois que je n'ai oublié aucun format) et parfois aussi de la musique dématérialisée qui n'est pas forcément ma tasse de thé, mais qui permet d'écouter des choses + rares et + difficiles à obtenir (de part leur rareté ou leur prix trop élevé pour mon modeste porte-monnaie) mais avec l'espoir de possèder ces merveilles un jour sur un support physique.

Mon but ici est, avant tout, de me faire plaisir et mes achats sont parfois impulsifs, parfois réfléchis, mais toujours passionnés ... Toutes les occasions sont bonnes pour acheter : le prix, la rareté, le coup de coeur (musicale ou esthétique si la pochette attire sans connaitre forcément l'artiste) ou pour complèter soit par des grands classiques du genre qui me manquent ou pour complèter un album d'un artiste que j'aime particulièrement car j'avoue que quand je commence à avoir plusieurs albums d'un même artiste, j'aime complèter ensuite c'est plus fort que moi :mrgreen:

La 2nde : ma collection JACKSON car depuis que j'ai 8 ans (j'en ai 37), je suis un fan de MJ et du reste de la famille et je collectionne beaucoup de choses dans les formats musicaux cités au-dessus mais également merchandising et objets divers et variés sans compter les centaines voire milliers d'heures d'enregistrements VHS ou DVD-R et cette fois-ci cette collection est encore + large dans la recherche (versions différentes d'un même disque, versions rares, remixées, inédites, participations, etc...) à l'instar du collègue de WB qui collectionne sur Elvis.

Alors définir le terme collection me parait dificile, vu que je la vois sous 2 angles différents à travers mes 2 passions : JACKSON et SOUL/FUNK donc je ne m'aventurerai pas dans une réponse à cette définition... suis je un collectionneur ? Un passioné ? Un accumulateur ? Sans doute un peu des 3...

Selon wikipédia, d'une manière générale, une collection est un rassemblement d'objets et une collection est à la fois un regroupement d'objets correspondant à un thème et l'activité qui consiste à réunir, entretenir et gérer ce regroupement

Doit-elle être exhaustive et est-elle figée ?

Absolument pas !!! C'est cela la richesse d'une collection et le fait qu'elle ne soit jamais terminée car, outre le fait de posséder des objets qui nous proucrent beaucoup de plaisir c'est aussi la recherche incessante de nouveaux objets qui est jouissif et qui nous poussent à toujours aller plus loin ...

Quel en est l’intérêt principal ?

Tout bêtement se faire plaisir et "matérialiser" sa passion pour pouvoir en être fier... Chaque collection est unique et chaque collectionneur à sa manière de la faire vivre et de l'apprécier... Certains s'ennuient dans la vie, se font chier, boivent , se droguent ou autres... Ben nous c'est la musique !!! (bon cela dit certains c'est la musique, l'alcool et la drogue :mrgreen: )

Pourquoi vouloir posséder ? Est-ce que la notion de possession à outrance ne l'emporte pas sur le but initial d'écouter de la musique ?

Le fait de posséder n'est pas là uniquement pour posséder à tout prix sans autre but, mais surtout pour savourer sa passion et pouvoir sortir à tout moment un disque... Pouvoir écouter chaque jour un disque différent sans se lasser... Et le fait de posséder autant de disques prouve bien la qualité et la richesse de ces styles que nous apprécions tous ici... Alors OUI la raison 1ère reste bien d'écouter de la musique...

La collection de disques ne rentre-t-elle pas dans les logiques consuméristes modernes ?

Non pas du tout car comme je le disais ci-dessus ce n'est pas posséder pour posséder ou consommer pour consommer et je suis complètement d'accord avec Bluesy, car ici ce n'est pas acheter le dernier gadget high-tech qui sera has-been dans 6 mois et qu'on voudra absolument remplacer pour pas passer pour un ringard... Notre passion s'inscrit dans le temps et je peux vous dire que mes collections m'accompagneront jusqu'à ma mort...

Avatar du membre
Wonder B

Le collectionneur ?

Message par Wonder B » 26 mai 2012 13:10

Ma conclusion :

Image
Sworn to fun
Loyal to none

Avatar du membre
FoxyBronx
Site Admin

Le collectionneur ?

Message par FoxyBronx » 26 mai 2012 14:30

En même temps je ne suis pas sur d'avoir envie de me rappeler de mon premier vinyle, c'était peut être un Chantal Goya. :mrgreen:
Image

Karim75

Le collectionneur ?

Message par Karim75 » 26 mai 2012 15:40

J'ai pas lu les réponses parce que trop long... Perso, ce qui est sûr c'est que j'aime cette musique et acheter un vinyle en appelle toujours à en acheter un autre derrière. Ceci parce que quand je convoite quelque chose et que j'arrive enfin à l'avoir, ben une fois que je l'ai contrairement à ce qu'on pourrait penser, je suis content mais je ne saute pas au plafond non plus. Je suis comme un éternel insatisfait. Je repars vite à la recherche d'autre chose et ainsi de suite. D'un coté c'est ce qui est bien avec cette musique, c'est qu'elle est diverse et variée... Et qu'en une période très courte de temps, bien que les radios préféraient passer du rock, il y a eu énormément de trucs qui sont sortis.

Je joue mes disques préférés seulement, y'en a d'autres qui s'entassent et que je ne joue jamais. Non pas que j'aime plus mais c'est comme s'ils ne m'inspiraient plus. Je fonctionne plutôt avec mes trucs du moment. D'ailleurs même les Rips de ce que j'ai vendu, je ne les écoute jamais, c'est paradoxal. Il m'arrive quand même d'avoir des périodes où je suis en mode "flashback", où je réécoute un disque que j'ai oublié, ça me refait comme quand je l'ai découvert et cette sensation fait toujours du bien.

Esko94

Le collectionneur ?

Message par Esko94 » 25 sept. 2012 09:32

Je ne sais plus dans quel film j'ai vu récemment mais il était dit " Le collectionneur n'est pas obsédé par sa collection mais toujours par la future pièce qu'il souhaite y rajouter ".

Je suis assez d'accord avec ça, ce qui explique déjà que certains d'entre nous possédent des collections dépassant l'entendement du commun des mortels. Ils n'ont que faire de la place que cela prend tant qu'ils peuvent en rajouter d'autres.

Moi je dois légèrement dépasser les 500 galettes noires plus une grosse boîte de 45, à cela je rajoute une armoire de CD. Ce qui m'interesse mis à part la musique c'est le témoignage et la sauvegarde du témoignage (j'ignore pourquoi je suis obsédé par la sauvegarde), la part d'histoire que chaque objet contient et de ce point de vue la une collection de timbres est comparable à ma boulimie de disques.

C'est d'ailleurs l'une des raisons qui me pousse à fréquenter ces forums, ce sont bien les témoignages que vous apportez vous les anciens autour de ces disques, à savoir qui a bossé avec qui dans quelles conditions ça a été fait ou ça etc... bref j'adore ces anecdotes moi qui au final en ait peu.

Pour ce qui est de l'aspect consumériste, c'est sûr, je suis total victime sauf que je me dis que si mon gamin écoute de la techno je pourrai toujours les revendre à l'age de la retraite. En attendant je ne posséde pas d'IPhone, j'ai pas de cuir dans la caisse, pas de clim dans l'appart, les voyages en hotel club me font chier, un plat de pâtes, un joint et des potos ça me suffit. Pour le reste je claque tout dans le funk :affraid:

Répondre

Funk-o-logues actuellement en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun Funk-o-logue et 8 extraterrestres