Sonny Stitt – Black Vibrations

Jazz Funk, Soul Jazz, Big Bands, Latin Jazz…

Funky admins : funkiness, Wonder B, silverfox

Répondre
Avatar du membre
in the jungle groove

Sonny Stitt – Black Vibrations

Message par in the jungle groove »

Sonny Stitt – Black Vibrations (Prestige PR 10032, 1972)

Image
zoom
zoom

Titres

A1 Goin' To D.C. 7:20
A2 Aires (Organ – Don Patterson) 5:30
A3 Black Vibrations 6:38

B1 Calling Card (Organ – Don Patterson) 6:22
B2 Where Is Love? 2:20
B3 Them Funky Changes 7:50

Crédits

Sonny Stitt : saxophone (alto, ténor)
Melvin Sparks : guitare
Idris Muhammad : batterie
Leon Spencer : orgue
Virgil Jones : trompette

Enregistrement : Rudy Van Gelder
Production : Bob Porter


On en parlait encore avec Funkiness, cette période Prestige (1970-1974) recèle d'un paquet de pépites jazz funk avec des musiciens qui savaient qu'ils venaient du jazz mais qui avaient tout compris au groove.
Comme pour beaucoup d'albums Prestige de cette époque, il y a toujours une forte consonance jazz.
Sonny Stitt ne déroge pas à la règle, surtout étant donné son passé glorieux. Il n'a pas choisi non plus des manchots pour l'entourer, c'est plutôt la crème de la crème de ce qui se fait à l'époque.

Goin' To D.C.


Them Funky Changes


Black Vibrations


Where Is Love


Aires


Avatar du membre
silverfox

Sonny Stitt – Black Vibrations

Message par silverfox »

Cet album doit être le dernier où il utilise un "Varitone", gadget qui fait le bonheur des amateurs de funk mais le désespoir des amateurs de jazz.

Et 1972, c'est justement l'année où je l'ai vu sur scène dans un cadre bien plus "jazz bebop" que cet album et heureusement sans ce Varitone.

Donc on aura bien compris, je préfère "Where is love" à " Them Funky Changes".
Avatar du membre
in the jungle groove

Sonny Stitt – Black Vibrations

Message par in the jungle groove »

De toute façon de manière générale, les amateurs (puristes qui ne restent que dans ce style) considèrent cette période avec déviance funk blasphématoire!
elvisroussos

Sonny Stitt – Black Vibrations

Message par elvisroussos »

Et c'est incompréhensible pour tout amateur de musique.
Music is not dead, it just smells funny.
Avatar du membre
Wonder B

Sonny Stitt – Black Vibrations

Message par Wonder B »

Pas totalement incompréhensible pour qui les as vécues...
En effet aujourd'hui c'est plus facile de se retourner et d'émettre des jugements laudatifs à tous ces jazzmen qui ont envoyé du Funk.
A l'époque la plupart étaient issus du jazz pur et leur public c'était les gars qui lisaient Jazz-Hot Mag... Forcément il était difficile pour eux de passer du jazz traditionnel, du be-bop ou même du free-jazz à cette musique croisée entre le funk et le jazz.
Pour eux c'était l'appât du gain de ces artistes prêts à sauter dans le premier train qui passait qui les écœuraient. Pour ces amateurs là (comme pour certains collègues jazzmen) c'était presque de la variété dans son sens péjoratif.
Pour les funkateers, c'était l'inverse. Voir arriver des musiciens d'exception dans leur idiome de prédilection c'était l'assurance de donner des lettres de noblesse à un genre encore tout neuf en mal de reconnaissance.
Sworn to fun
Loyal to none
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • The Vibrations – Shake It Up / Make It Last
    par Revpop » » dans Magic 45s
    5 Réponses
    1588 Vues
    Dernier message par Revpop
  • The Vibrations - When Will My Turn Come / Sneakin'
    par Revpop » » dans Magic 45s
    5 Réponses
    3576 Vues
    Dernier message par bluesy
  • Walter Washington - Sun Ain't Gonna Shine / Heavenly Vibrations
    par Esko94 » » dans Magic 45s
    5 Réponses
    1290 Vues
    Dernier message par bluesy
  • Sonny Fortune - Infinity Is
    par funkyslice » » dans A Touch of Jazz
    2 Réponses
    4946 Vues
    Dernier message par silverfox

Funk-o-logues actuellement en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun Funk-o-logue et 12 extraterrestres