The Mysterious Flying Orchestra - S/T

Jazz Funk, Soul Jazz, Big Bands, Latin Jazz…

Funky admins : Wonder B, funkiness, silverfox

Répondre
Avatar du membre
funkyslice

The Mysterious Flying Orchestra - S/T

Message par funkyslice » 04 mai 2016 16:57

The Mysterious Flying Orchestra - S/T (RCA Victor APL1-2137, 1977)

Image

ImageImage

ImageImage

Album collaboratif regroupant des pointures du jazz-fusion US de l’époque, The Mysterious Flying Orchestra, sous la direction de Bob Thiele (Flying Dutchman), enregistre un album chez RCA en 1977. Jazz, jazz-funk, soul-jazz, peu importe. 6 morceaux de qualité et agencés de sorte que le déroulé se passe sans encombre, un line-up dont beaucoup de noms vous seront familiers ; c’est sincèrement un très bon album dont j’estime son référencement ici entièrement justifié. L'album n'a jamais été réédité à ma connaissance, quelque soit le support.
Le line-up ? Bonne lecture…


A1 Improvisational Rondo For Soprano Saxophone And Guitar
Arrangements – Horace Ott
Lawrence Killian : congas
Wilby Fletcher : batterie
Wilbur Bascomb : basse électrique
Jerry Friedman, Larry Coryell : guitare électrique
Don Grolnick : piano électrique
Bob Thiele, Guilherme Franco : percussions
Steve Marcus : saxophone [soprano]
Kermit Moore, Ronald DeVaughn : violoncelle
Al Brown : alto
Doreen Callender, Gene Orloff, Harry Lookofsky, Joseph Malignaggi, Julien Barber, Max Ellen, Noel DaCosta, W. Sanford Allen, Selwart Clarke : violon
Compositeur : Ott


A2 Shadows
Arrangements – Horace Ott
Lawrence Killian : congas
Charles Collins : batterie
Wilbur Bascomb : basse électrique
Jerry Friedman : guitare électrique
Lonnie Liston Smith : piano électrique
Guilherme Franco : percussions
Bob Mintzer, Steve Marcus : saxophone [ténor]
Jon Faddis, Lew Soloff : trompette
Kermit Moore, Ronald DeVaughn : violoncelle
Al Brown : alto
Doreen Callender, Gene Orloff, Harry Lookofsky, Joseph Malignaggi, Julien Barber, Max Ellen, Noel DaCosta, W. Sanford Allen, Selwart Clarke : violon
Compositeur : Smith


A3 A Dream Deferred
Arrangements : Glenn Osser
Cal Fleisig, Michael Spivakovsky : violoncelle
Lawrence Killian : congas
Wilby Fletcher : batterie
Wilbur Bascomb : basse électrique
Jerry Friedman : guitare électrique
Don Grolnick : piano électrique
Eddie Daniels : flûte
Gloria Agostini : harpe
Guilherme Franco : percussions
Jon Faddis, Lew Soloff : trompette
Alan Shulman, Jesse Levy : alto
Emanuel Green, Gene Orloff, Harry Lookofsky, Joseph Malignaggi, Julie Held, Leo Kahn, Max Cahn, Sylvan Shulman : violon
Compositeur : Thiele, Osser


B1 Summer Days
Acoustic Guitar – Gene Bertoncini
Arrangements : Horace Ott
Lawrence Killian : congas
Andy Newmark : batterie
Wilbur Bascomb : basse électrique
Richard Resnicoff : guitare électrique
Pat Rebillot : piano électrique
Burt Collins, Jon Faddis, Lew Soloff, Victor Paz : Flugelhorn
Donald Smith : flûte
Bob Thiele, Guilherme Franco : percussions
Babe Clarke : saxophone [baryton]
Charlie Mariano : saxophone [soprano]
Bob Mintzer, Eddie Daniels, Phil Bodner, Steve Marcus : saxophone [ténor]
Tony Studd : trombone
George Devens : vibraphone, percussions
Kermit Moore, Ronald DeVaughn : violoncelle
Al Brown : alto
Doreen Callender, Gene Orloff, Harry Lookofsky, Joseph Malignaggi, Julien Barber, Max Ellen, Noel DaCosta, W. Sanford Allen, Selwart Clarke : violon
Compositeur : Smith


B2 There Once Was A Man Named John (Dedicated To John Coltrane)
Arrangements : Glenn Osser
Cal Fleisig, Michael Spivakovsky : violoncelle
Lawrence Killian : congas
Wilby Fletcher : batterie
Wilbur Bascomb : basse électrique
Jerry Friedman : guitare électrique
Don Grolnick : piano électrique
Phil Bodner : cor anglais
Gloria Agostini : harpe
Guilherme Franco : percussions
Charlie Mariano : saxophone [soprano]
Alan Shulman, Jesse Levy : alto
Emanuel Green, Gene Orloff, Harry Lookofsky, Joseph Malignaggi, Julie Held, Leo Kahn, Max Cahn, Sylvan Shulman : violon
Teresa Brewer : chant
Compositeur : Thiele, Weiss


B3 Nice 'N Spicy
Arrangements – Horace Ott
Leon Pendarvis : clavinet
Lawrence Killian : Congas
Charles Collins : batterie
Wilbur Bascomb : basse électrique
Jerry Friedman : guitare électrique
Don Grolnick : piano électrique
Eddie Daniels : flûte
Guilherme Franco : percussions
Bob Mintzer, Steve Marcus : saxophone [ténor]
Jon Faddis, Lew Soloff : trompette
Compositeur : Ott


Dirigé par [Musical Director] :Bob Thiele
Engénieur : Harvey Goldberg
Remix : Bob Thiele, Harvey Goldberg


ImageImage

Improvisational Rondo For Soprano Saxophone And Guitar. La formation ne nous laisse pas le temps de nous préparer à cette entrée en matière assez explosive, à la limite du jazz-fusion mais dont je ne doute pas de l’appréciation positive du révérend.
Shadows est une ballade jazz-funk où la section rythmique réalise un superbe travail (notamment W. Bascomb) en insufflant une légèreté appuyée par l’ensemble de cordes, et où la patte de Lonnie Liston Smith est si reconnaissable sur le Rhodes :drunk: Et c'est aussi une de ses compositions (album Expansions). Sans oublier ce solo sax ou encore les percussions de Guilherme Franco distillées ici et là en guise de ponctuation. Les deux versions sont excellentes, une préférence Revpop ? Peut-être pour celle-ci avec cette section cuivres sur le thème et en même temps la version latine de l'album de LLS... Bon on ne choisira pas aujourd'hui.
A Dream Deferred, un blues jazzy délectable dont on ne souhaite pas différer l’écoute ! Ce morceau aurait pu représenter un écrin de choix pour une chanson (de crooner groovy ou autre). Notez le multi-instrumentiste Eddie Daniels en remplacement de Wonder B :mrgreen: et l’expression simultanée de Jon Faddis et Lew Soloff.
La face B poursuit le même chemin. En commençant par revisiter complètement Summer Days de LLS (album Expansions) par une interprétation enchanteresse et envoûtante : basse/batterie/flûte un trio gagnant du plus bel effet offrant sur ce paysage boisé de cuivres, arboré de guitares et fleuri de cordes. C’est l’explosion d’expériences sensorielles !
There Once Was A Man Named John est un jazz vocal qu’on aimera ou pas. La femme de Bob Thiele au chant, la musique est soigneusement exécutée. Charlie Mariano est chargé de la lourde tâche de renforcer cet hommage à Coltrane, mission accomplie en nous embarquant d’une délicatesse ferme ( :scratch: :mrgreen: )
Nice ’N Spicy est véritablement le seul morceau que l’on qualifierait de funk, demeurant un jazz-funk plutôt calme… mais épicé. Le titre clôt magnifiquement bien l’album, il aurait amené la déception s’il avait ouvert l’album et aurait tranché placé ailleurs.


A1. Improvisational Rondo...


A2. Shadows


A3. A Dream Deferred


B1. Summer Days


B2. There Once Was A Man Named John


B3. Nice N’ Spicy



kata

Re: The Mysterious Flying Orchestra - S/T

Message par kata » 20 mai 2020 02:28

"Improvisational Rondo For Saxophone And Guitar" et "Shadows" sont superbes. {resp@ct#

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Funk-o-logues actuellement en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun Funk-o-logue et 5 extraterrestres