Glass House ‎– Playing Games / Let It Flow

Uniquement les singles dont les titres sont hors album

Funky admins : funkiness, Wonder B, silverfox

Répondre
Avatar du membre
Revpop

Glass House ‎– Playing Games / Let It Flow

Message par Revpop »

Glass House ‎– Playing Games / Let It Flow (Invictus ‎Is-9111, 1972)

Image
Image

C'est l'histoire d'une face A "Playing Games" passée à la trappe de l'Histoire.
Ce titre, comme indiqué sur le macaron, devait figurer sur l'album éponyme du groupe ("From Glass House LP ST9805") qui, lui, n'est jamais sorti. En tout cas pas sous ce nom.
Finalement l'album a été repoussé de quelques numéros (ST9810) puis, le nom du groupe ne faisant manifestement pas fantasmer les foules, il s'est appelé autrement Thanks I Needed That, mais ce n'est pas tout, là où l'injustice pointe le bout de son nez, le véritable hic vient que le bijou "Playing Games" a été escamoté comme un vulgaire tour de passe-passe. Disparu corps et biens.
Faut-il incriminer pour autant le jugement, l'état de santé de la triplette Holland-Dozier-Holland ?
De surcroit cette triplette est celle qui a composé, produit et arrangé ce bijou, il faudrait une sacrée dose de masochisme pour renoncer à ce que l'on a le plus chéri.
N'est ce pas plutôt une lutte de pouvoir au sein du groupe où le leader Ty Hunter perdrait sa place au profit de la jeune sœur de Freda Payne (qui, dit-on, avait les bras aussi longs que ses jambes dont le doux tracé fait de galbe parfait s'étalait sur les pages des magazines), la dénommée Scherrie Payne, laquelle en plus de co-signer quatre chansons, voulait toutes les chanter. Car si vous avez écouté l'extrait pendant la lecture de cette notule (qui n'en finit plus) vous avez tout de suite compris que Ty Hunter est le Lead Singer et l'unique de ce bijou.
On pourrait croire que si Invictus se portait malade, c'est à cause de la faiblesse des HDH devant la gent féminine, alors que ce sont justement ces mêmes group girls qui les ont fait triompher la décennie précédente. Oh l'Histoire est familière de ces retournements de situation, trop familière.
Mais reprenons le fil de notre petite histoire pour signifier notre amour pour ce petit bijou.
Et comme toujours, une des marques de fabrique des HDH, l'intro est phénoménale, après l'exposition simple du thème, juste à la vingtième seconde, les instruments et les voix explosent en une déferlante telle une soudaine montée d'adrénaline, et là vous vous dites que vous êtes cuit, pouvez pas vous échapper, vous allez être accro à la touche Replay ! :drunk:

Playing Games :


Et comme Revpop est un magicien, certes amateur car on voit ses tours venir, il remplace une face B quelconque (figurant, elle, sur l'album) par le meilleur titre du second opus des Glass House, "I Don't See Me In Your Eyes Anymore", chanté toujours par Ty et qui se retrouve en face B de "Thanks I Needed That"/"I Don't See Me In Your Eyes Anymore" (Invictus IS 9129) :

Invictus a aussi sorti ce titre sous son nom : Ty Hunter ‎– I Don't See Me In Your Eyes Anymore/Hey There Lonely Girl (Invictus ‎Is-9120, 1972)
Modifié en dernier par Revpop le 25 avr. 2015 09:18, modifié 1 fois.


DJ FBO

Re: Glass House ‎– Playing Games/Let It Flow

Message par DJ FBO »

Merci déjà, vraiment super pour l'époque ça a la classe, encore deux belles faces :happyboy: :afro:
Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Funk-o-logues actuellement en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun Funk-o-logue et 21 extraterrestres