Bobby Womack - Understanding

Funk, Soul, Deep Funk, Deep Soul, Soul Funk…

Funky admins : Wonder B, funkiness, silverfox

Wattstax

Bobby Womack - Understanding

Message par Wattstax » 18 mars 2016 21:50

Bobby Womack - Understanding (United Artists UA 5577, 1972)

Image

Image


Titres

A1 I Can Understand It 6:30
(Bobby Womack)
A2 Woman's Gotta Have It 3:30
(Bobby Womack, Darryl Carter, Linda Womack)
A3 And I Love Her 2:40
(John Lennon, Paul McCartney)
A4 Got To Get You Back 2:47
(Chris Green, Jimmy Lewis, Jerry Lynn Williams)

B1 Simple Man 5:50
(Joe Hicks, Bobby Womack)
B2 Ruby Dean 3:22
(Joe Hicks, Bobby Womack)
B3 Thing Called Love 3:55
(Joe Hicks)
B4 Sweet Caroline 3:07
(Neil Diamond)
B5 Harry Hippie 3:50
(Jim Ford)

Crédits

Bobby Womack : chant, guitare
Janice Singleton, Pam Grier, Patrice Holloway : chœurs
David Hood, Mike Leech : basse
Roger Hawkins, Hayward Bishop : batterie
Jimmy Johnson, Reggie Young, Tippy Armstrong : guitares
Bobby Wood, Barry Becket : claviers
Harvey Thompson : saxophone ténor
Ronnie Eads : saxophone baryton
Dale Quillen : trombone
Harrison Calloway Jr : trompette

Arrangements : René Hall, Bobby Womack
Production : Joe Hicks, Bobby Womack

Bon aller je me lance j'espère que vous serez indulgents avec cette présentation car je suis novice.

Ah Bobby Womack {resp@ct# Ce mec savait tout faire, composer, produire, arranger, chanter, jouer de la guitare (de la main gauche avec une guitare pour droitier s'il vous plaît!)
Comme son homologue Wilson Pickett il savait aussi bien vous transpercer le cœur avec une ballade déchirante, que vous faire remuer comme un fou en poussant des cris de possédé mais toujours avec cette classe, ce feeling incomparable et cette voix éraillée juste ce qu'il faut.

Ils lui doivent tous quelque chose, les Rolling Stones lui ont emprunté leur 1er N°1 en Angleterre "It's All Over Now", le J. Geils Band son "Lookin' For A Love" et même Rod Stewart lui a piqué ses violons dans son morceau "If You Want My Love, Put Something Down On It" pour son hit planétaire "Da Ya Think I'm Sexy".

Bobby a commencé avec ses frères dans un groupe de Gospel The Womack Brothers devenus The Valentinos après avoir pris des distances avec le Gospel. Pris sous la coupe de l'oncle Sam (Cooke) pour finir avec sa veuve, il a dû se faire oublier pendant quelques années car boycotté par la communauté noire qui voyait en Sam un exemple et un grand frère spirituel. Il est devenu guitariste de studio et compositeur pour les autres, Wilson Pickett principalement, mais aussi Janis Joplin par exemple.
C'est une sorte de chainon manquant entre le monde du Rhythm And Blues traditionnel issu du Gospel et du Chitlin' Circuit et de la révolution rock des années 60 car il était proche des Rolling Stones, Janis Joplin qu'il est surement le dernier à avoir vu en vie mais aussi de Sly Stone notamment. Il s'est fait une spécialité de reprendre des morceaux de musique pop (Bob Dylan, Beatles, Mama's And Papa's, James Taylor...) pour les transformer complètement.

Trêve de bavardage passons à cet album. Il s'agit du 4ème album solo de Bobby Womack et de son second chez United Artists.
Sorti en 1972, autant dire qu'à cette époque tout ce qu'il touchait se transformait en or. Il avait déjà imposé son style avec son album précédent tout aussi remarquable et enfonce un peu plus le clou pour leur montrer à tous que peu importe les embuches il est toujours là; plus talentueux et inspiré que jamais en ce début des années 70.

Respect Bobby pour ta ténacité! Accompagné de la même crème des musiciens de l'American Studio et de Muscle Shoals que sur ses premiers disques j'ai un petit faible pour ce disque et Lookin' For A Love Again sorti deux ans plus tard. Il contient son premier N°1 "Woman's Gotta Have It". Ce succès lui a permis d'enregistrer ensuite la bande originale du film Accross 110th Street.

Bobby l'a enregistré durant la même semaine de session que son premier album Communication et voulait qu'il soit sa première sortie chez United Artists. II trouvait plus logique de comprendre d'abord (Understanding) et de communiquer ensuite (Communication) mais le label en a décidé autrement :question:

"I Can Understand It"
Le premier morceau résume le style Womack à lui seul, ce n'est ni de la soul sudiste, ni du Motown, ni de la pop, ni du funk, ni du rock; c'est tout ça à la fois. Un son qu'il a inventé. Guitare qui vibre, violons tournoyant, chœurs sensuels, et une grosse base rythmique batterie et basse bien lourde et puissante. Et la voix de Bobby qui sait tout faire. Un vrai preacher!



"Woman's Gotta Have It"
Quel titre!!! Tout est fantastique dans ce morceau. L'introduction, le roucoulement de la voix de Bobby qui vous transperce puis ce petit monologue d'introduction qui est sa marque de fabrique et que son label a voulu lui faire enlever ce que le sieur a bien entendu refusé. C'est fou quand il vous transmet un message vous êtes obligé de l'écouter religieusement, oui Bobby je ferais la vaisselle plus souvent, promis :lol:.
Ensuite cette basse :love1: WAHOOOOOOOU! Elle vous parcourt le corps, elle vous emmène au delà de tout le monde connu et même imaginé sans en faire de trop c'est du pur génie! A noter que le riff de base, Bobby l'a emprunté au "What's Going On" de Marvin en le ralentissant. Ce morceau en plus d'avoir du sens, vous fait remuer la tête et le reste car ça groove sec! Les arrangements sont juste ce qu'il faut d'orchestration sans en diminuer le groove. La perfection. "Think It ooooooover".

Le texte me fait penser à une sorte de réponse au "Respect" d'Aretha Franklin de la part des hommes devant respecter leur femme s'ils veulent la garder près d'eux. Cette chanson lui a d'ailleurs amené les faveurs du public féminin. "You got to give her what she wants, when she wants it, where she wants it and how she wants it" ça a le mérite d'être clair, à moins que... Il ne précise pas ce que "it" signifie, je vous laisse seul juge... :idea: :mrgreen:



"And I Love Her"
L'ensemble de l'album est de très haut niveau alternant les reprises bien senties comme ce morceau des Beatles (très belle mélodie signée McCartney dans laquelle Bobby implante son savoir faire d'interprète plein de feeling).



"Got To Get You Back"
Toujours des trouvailles dans les arrangements, on ne s'ennuie jamais dans tous ces morceaux et il y a toujours quelque-chose à découvrir. Ici des changements de rythme, des montées puissantes alternant avec des moments plus calmes les instruments qui se répondent les uns aux autres.



"Simple Man"
La face B débute avec un autre grand moment du disque (y a que ça en fait). Difficile de classer ce titre y a du rock dans la guitare, une ligne de basse avec trois notes qui se répètent en boucle sur une pulsation rythmique implacable et tout ce petit monde qui se greffe dessus avec une autre guitare bien tranchante, les claviers qui apparaissent puis laissent la place à des cuivres, un synthétiseur et même des cordes sur la fin. Ce morceau c'est de la bombe avec tout le savoir faire des musiciens du sud de ce début des années 70, et Bobby est impérial comme toujours en chef d'orchestre!



"Ruby Dean"
Un morceau avec des accents que j'oserais appeler Country avec cette guitare acoustique, une pedal steel et un harmonica discret mais lancinant. Bobby aurait emprunté la phrase "Don't take your love to town" au chanteur de country Kenny Rogers. Le texte parle d'un enfant s'adressant à sa mère qui néglige ses enfants et son mari. Comme d'habitude tout est sublime, les harmonies dans le refrain, la mélodie mélancolique, les violons apparaissant juste quand il faut pour affirmer la tristesse du message. Bobby montre que l'influence de la musique country a touché beaucoup plus de chanteurs noirs que l'on pourrait le penser; il a d'ailleurs sorti un album de country avant de quitter United Artists.



"Thing Called Love"
On ressent l'influence de Sly Stone avec la guitare wah wah et les changements brutaux accompagnés des cuivres qui vous cognent aux oreilles tout en gardant son style propre.



"Sweet Caroline"
Une reprise de Neil Diamond enregistré dans le même studio trois ans plus tôt montre la diversité des influences de Bobby capable de tout chanter.



"Harry Hippie"
On finit avec un titre qui ne peut que vous donner des frissons jusqu'aux orteils (c'est mon cas). "Sha la la la Sha la la la" sortez les briquets :lol: Ahhhh ça a l'air facile la musique quand c'est bien fait. Cette reprise de Jim Ford sera ensuite dédiée sur scène par Bobby à son frère Harry assassiné par une petite amie possessive. Avec les Womack c'est toujours triste...


En résumé, un classique!



Avatar du membre
Revpop

Re: Bobby Womack Understanding

Message par Revpop » 18 mars 2016 22:33

L'année 72 regorge de joyaux et il faut des scribes pour les faire briller sur des écrins, et là Wattstax, pour ta première chronique, tu fais manifestement très fort ! {resp@ct# {resp@ct#

Entre Bobby Womack et Revpop c'est entre l'amour et la haine.Je suis à genoux quand il fait du Womack (tu as parfaitement décrit ce sauvage brassage des genres), par contre je le boude quand il verse dans le pur traditionnel, voulant surement respecter le genre, ajouter à son personnage une certaine authenticité, mais pour moi c'est somme toute très sympathique mais pas renversant.
Mais alors quand il fait du Womack, il est royal comme un aigle, il domine toutes les musiques, il les transfigure en quelque sorte.
C'est pourquoi, amha, entre Communication(1971) et Home Is Where the Heart Is (1976) il a pu faire de bons voir d'excellents albums (avec une petite préférence pour le funky I Don't Know What The World Is Coming To) mais sans atteindre les chefs d'oeuvre absolus.
T'en fais pas, malgré ces quelques bémols, Understanding aura le droit de cité dans mon club des 5 stars, ne serait ce que pour les brûlots comme " I Can Understand It","Woman's Gotta Have It" et ""Thing Called Love" ! :drunk:

Et puis continue sur ta lancée Wattstax, continue de nous enchanter ! :happyboy:

Wattstax

Re: Bobby Womack Understanding

Message par Wattstax » 18 mars 2016 23:25

Merci pour cet hommage je rougis à vue d’œil! Ça s'est vu que je suis fan de "Woman's Gotta Have It" ou pas? ;)
Qu'est ce que tu entends par pur traditionnel?

Avatar du membre
Revpop

Re: Bobby Womack Understanding

Message par Revpop » 18 mars 2016 23:45

Wattstax a écrit :Qu'est ce que tu entends par pur traditionnel?
Par exemple quand il reprend du Neil Diamond "Sweet Caroline", là il m'ennuie ... ;)
Quand tu auras le loisir de lire quelques échanges sur ce site, tu verras que mes gouts ne vont pas forcément vers le raw et le brut, la Southern Soul countrysante, les hurleurs de R&B, mais plutôt dans le violoneux ! ;)

Wattstax

Re: Bobby Womack Understanding

Message par Wattstax » 19 mars 2016 00:22

Oui je comprends, et je trouve d'ailleurs que même s'il chante bien il n'apporte pas forcément autant à cette chanson que d'habitude. Mais je crois que je suis en auto suffisance avec sa voix et ses ohohooooooooh qui me rappellent Sam Cooke en plus brut justement.

Oui il me semblait l'avoir remarqué mais je te suivrais, je ne suis pas anti violons bien au contraire! ;)

Avatar du membre
Wonder B

Re: Bobby Womack - Understanding

Message par Wonder B » 19 mars 2016 01:10

Chapeau Wattstax, belle chronique pour une entrée en matière!!! {resp@ct# :happyboy:

Il faut dire que le sujet s'y prête! Très bon choix si je puis me permettre!
Sworn to fun
Loyal to none

Avatar du membre
silverfox

Re: Bobby Womack - Understanding

Message par silverfox » 19 mars 2016 01:14

Je me suis permis d'ajouter dans les crédits, le nom du co-producteur : Joe Hicks


Avatar du membre
Phil

Re: Bobby Womack - Understanding

Message par Phil » 19 mars 2016 09:34

Bravo (et merci) Wattstax pour ce premier post d'anthologie pour un disque..d'anthologie ! ;) {resp@ct# {resp@ct# {resp@ct#

Moi aussi je suis très fan de Bobby Womack, qui a longtemps été mon chanteur préféré. :love1:
It's what's in the grooves that count

Avatar du membre
Revpop

Re: Bobby Womack - Understanding

Message par Revpop » 19 mars 2016 10:03

Phil a écrit :pour un disque..d'anthologie !
Et bien, il fallait bien commencer, voici un disque que tu mettras dans ta liste des chefs d'oeuvre parus en 1972 ! ;)

Avatar du membre
Phil

Re: Bobby Womack - Understanding

Message par Phil » 19 mars 2016 19:53

Revpop a écrit :
Phil a écrit :pour un disque..d'anthologie !
Et bien, il fallait bien commencer, voici un disque que tu mettras dans ta liste des chefs d'oeuvre parus en 1972 ! ;)
Oui, bien que j'ai un gros faible pour "Communication" (Come L'Amore :love1: )

Mais pour rester dans le sujet voici une version de "Harry Hippie, enregistrée au festival de Glastonbury en 2013. Où sa fidèle -et talentueuse- choriste Altrinna Grayson vole le show ! :afro:

It's what's in the grooves that count

Wattstax

Re: Bobby Womack - Understanding

Message par Wattstax » 19 mars 2016 21:22

Wonder B a écrit :Chapeau Wattstax, belle chronique pour une entrée en matière!!! {resp@ct# :happyboy:

Il faut dire que le sujet s'y prête! Très bon choix si je puis me permettre!
Merci Wonder B, oui j'ai pas beaucoup de mérite, c'est plus inspirant qu'un sujet de philo :lol:

Wattstax

Re: Bobby Womack - Understanding

Message par Wattstax » 19 mars 2016 21:26

Phil a écrit :Bravo (et merci) Wattstax pour ce premier post d'anthologie pour un disque..d'anthologie ! ;) {resp@ct# {resp@ct# {resp@ct#

Moi aussi je suis très fan de Bobby Womack, qui a longtemps été mon chanteur préféré. :love1:
Merci à toi Phil! Par curiosité qui lui a ravi cette place? :ouin:

Wattstax

Re: Bobby Womack - Understanding

Message par Wattstax » 19 mars 2016 21:35

Je voulais vous demander d'ailleurs à vous les spécialistes si l'un de vous saurait si des enregistrements live de sa grande époque (en gros les années 70) sont disponibles (audio ou vidéo encore mieux), bootlegs, archives, etc. Sur Youtube y a pas beaucoup de vidéos de cette période malheureusement... J'ai son album live de 1970 "The Womack Live" et il vaut son pesant de cacahuètes!

Avatar du membre
Phil

Re: Bobby Womack - Understanding

Message par Phil » 20 mars 2016 10:27

Wattstax a écrit :
Phil a écrit :Bravo (et merci) Wattstax pour ce premier post d'anthologie pour un disque..d'anthologie ! ;) {resp@ct# {resp@ct# {resp@ct#

Moi aussi je suis très fan de Bobby Womack, qui a longtemps été mon chanteur préféré. :love1:
Merci à toi Phil! Par curiosité qui lui a ravi cette place? :ouin:
A l'époque c'était de la monomanie et j'ai acheté tous ses disques (LP's) et des 45 français aussi, pour les pochettes.

Après mes goûts se sont élargis, et j'aime autant Marvin Gaye, John Edwards, Ollie Nightingale, Wilson Pickett,et plein d'autres comme Lee Shot Williams, Jesse James, Prince Phillip Michell, etc etc...

Mais je reconnais que sur scène Bobby était le meilleur. Personnellement je trouve que son album "The Womack Live" n'est pas si extraordinaire.

Je ne connais que 2 DVD's "Soul Seduction Supreme" et "Jazz Channel Presents", qui est pour moi le meilleur des 2.

En disque il y a un concert de la fameuse série "Budweiser Concert Hour" qui date des années 80, et j'ai vu que j'avais aussi un CD d'un concert Westwood One de 1999. Sur Youtube on peut en voir d'autres, comme ce concert de Glastonbury de 2013 qui m'a agréablement surpris :



ATTENTION !!! Il faut sauter la partie où il joue avec les anglais, qui dure une vingtaine de minutes et qui est catastrophique et totalement anémiée. Mais après il joue avec son groupe et tout redevient normal (fantastique).
It's what's in the grooves that count

Avatar du membre
bluesy

Re: Bobby Womack - Understanding

Message par bluesy » 20 mars 2016 20:18

Excellent Wattstax. {resp@ct#

"And I Love Her" (A3) :drunk: : c'est beau, sensible.
Craquage obligé sur le funkisant "Simple Man" (B1) :weeeehhh: :afro: qui me faisait à la fois penser à Wilson Pickett au niveau des cris et par moment du fait de la rythmique j'avais l'impression d'écouter un titre de JB. Un morceau à passer pour faire danser les foules car tant d'émotions transpercent les sens. :D
"Thing Called Love" (B3) :drunk: m'accroche et les notes cuivrées enjolivent le titre tout comme les chœurs.
"Harry Hippie" (B5) :drunk: se savoure sans modération, tout simplement touchant.

Quoi qu'il en soit, le grain vocal de Bobby Womack est tout simplement magique : ado j'avais accroché à son timbre avant même d'écouter la mélodie, un chant qui me semble unique, reconnaissable avec cet aspect tout à la fois rocailleux et puissant.
Et une bien belle pochette. :afro:


Un faible certain pour l'album Communication.


J'ai eu des frissons en écoutant Altrinna Grayson :love1: (voir le lien vidéo posté par Phil). Sur le net, il y a d'autres titres où elle chante en duo avec Mr Bobby Womack, elle est plus jeune mais le talent était déjà présent, la classe totale.



APARTE
silverfox a écrit :Je me suis permis d'ajouter dans les crédits, le nom du co-producteur : Joe Hicks

Un album que je vous conseille. :cool:
FIN APARTE
"Music Makes You Move" : Funkhouse Express (1974) so... "HIT THAT ONE!" : JB
"They Call Us Wild But We Got Soul" : Wild Magnolias (1975)

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • R.I.P. Bobby Womack
    par Revpop » 28 juin 2014 07:48 » dans R.I.P.
    11 Réponses
    766 Vues
    Dernier message par Daasiq
    29 juin 2014 20:17
  • Bobby Womack malade
    8 Réponses
    516 Vues
    Dernier message par Daasiq
    14 avr. 2012 11:39
  • Bobby Womack - Communication
    par Leo7 » 06 avr. 2013 16:56 » dans The Roots 60's/70's
    17 Réponses
    5035 Vues
    Dernier message par bluesy
    13 déc. 2019 20:43
  • Bobby Womack - Soul Sides
    par bluesy » 17 févr. 2012 00:10 » dans The Roots 60's/70's
    2 Réponses
    1547 Vues
    Dernier message par funkiness
    18 févr. 2012 16:10
  • Bobby Womack - Lookin' For A Love Again
    par Wattstax » 02 avr. 2016 23:46 » dans The Roots 60's/70's
    11 Réponses
    3517 Vues
    Dernier message par funkiness
    09 mai 2016 19:03

Funk-o-logues actuellement en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Chess et 5 extraterrestres